Les sureaux (Sambucus)

branche avec feuilles et fruits sur fond de ciel

C'est quoi ?


Les sureaux sont des plantes ligneuses (des arbustes) pouvant atteindre quelques mètres de hauteur (jusqu'à 10m pour le sureau noir) et des plantes herbacées du genre Sambucus (le sureau yèble Sambucus ebulus).

Il s'agit d'une plante nitrophile, c'est à dire qu'elle apprécie un sol riche en nitrates et en azote, résultant de la décomposition de matières organiques liés aux activités humaines (tas de fumier, élevage des vaches et autres animaux, décombres...). Le sureau pousse donc souvent à proximité des fermes et des lieux où les activités de l'homme ont modifié la nature des sols. Comme l'ortie ou la grande berce, c'est une plante rudérale, ce qui signifie qu'elle vit à proximité des lieux occupés ou ayant été occupés par l'homme. Très rustique, le sureau s'accommode de beaucoup de terrains, mais il apprécie néanmoins les lieux humides.

Un peu de botanique :

Les sureaux, plantes dicotylédones du genre Sambucus, étaient jusqu'à il y a peu de la famille des Caprifoliacées, mais le genre Sambucus été remanié. Il fait maintenant partie des Adoxacées, famille recomposée à laquelle il a été intégré.
Les genres de cette famille sont : Adoxa – Sinadoxa – Tetradoxa – Sambucus – Viburnum (les viornes).

Les fleurs

Les fleurs de sureau, disposées en corymbes (comme une pomme d’arrosoir), sont de couleur blanche ou crème, très odorantes.
Dans la symbolique des fleurs, elles signifient la compassion.

Les fruits

Les fruits forment des grappes de baies rouges, bleues ou noires selon l'espèce. Ces baies sont très appréciées des oiseaux qui viennent les picorer en automne.

Les espèces européennes :

Le sureau noir, (Sambucus nigra) aux baies noires comestibles, est l'espèce la plus répandue en France et sur notre continent.
Le sureau rouge (Sambucus racemosa) est un sureau à grappes qui doit son nom à ses baies rouges. On le trouve plus en montagne, contrairement au sureau noir.
Le sureau hièble ou yèble (Sambucus ebulus) aux baies noires toxiques. C'est une herbacée qui peut être confondue avec le sureau noir, mais que nous apprenons à distinguer facilement.

Les espèces américaines :

Le sureau blanc, ou sureau du Canada, (Sambucus canadensis) aux baies bleues comestibles, est cultivé par des producteurs pour faire différentes préparations culinaires, boissons, confitures...
Le sureau glauque (Sambucus glauca) à baies bleues. On le trouve à l'Ouest.
Le sureau bleu (Sambucus caerulea) aux baies bleues.
Le sureau mexicain (Sambucus mexicana) aux baies bleues-pourpres comestibles, à fleurs jaunes parfumées. On le trouve dans les vallées de l'Ouest de Sierra Nevada, l'Oregon et le Texas.

Étymologie du terme sureau (Sambucus)

Le terme tiendrait son origine du nom grec sambûke, qui est flûte utilisée par les bergers, fabriquée à l'aide d'une branche évidée de sureau noir (sambucus nigra).
En bas-latin, Sambucus désignait le sureau. La Sambuca, mot issu de la même racine, est une liqueur italienne qui n'a cependant rien à voir avec le sureau.

Le sureau noir (Sambucus nigra)

Sur ce site, nous nous intéressons particulièrement au grand sureau ou sureau noir, qui est de loin l'espèce présentant le plus d'intérêts : on l'utilise en médecine populaire depuis l'antiquité et même depuis la nuit des temps.
Ses utilisations culinaires et médicinales sont innombrables, on parfume des boissons ou des aliments avec ses merveilleuses fleurs parfumées, on fait des jouets ou des instruments de musique avec ses tiges, on fait des outils avec son bois, des colorants ou des aliments avec ses baies, sans parler des usages nombreux pour son écorce, ses feuilles, jusqu'à ses racines...

les baies