le sureau logo

Le Sureau

Le prince des ruines

La vanille du pauvre

Arbre de Judas

Arbre à Sorcière

avion
arbuste à côté de la maison

Mais d'où peut bien provenir cette mauvaise réputation du sureau ? Sans doute des temps très anciens où la chrétienté tentait de s'implanter dans nos contrées, malgré la concurrence des religions anciennes. Le sureau noir qui connaissait de nombreux usages bénéfiques, voire même magiques chez les Gaulois, devait être discrédité. Il est alors devenu l'arbre de Judas : il a été dit que l'ami de Jésus, ne supportant pas de l'avoir trahi, a utilisé cet arbuste pour accrocher la corde qui servit à son suicide...

Le sureau noir (sabucus nigra) est un arbuste commun des haies, mais surtout des décombres autour des fermes ou des lieux habités. Tout comme l'ortie, il apprécie les terrains naturellement chargés d'azote.
D'ailleurs, à l'instar de l'ortie, le Suzerain des Ruines était souvent considéré comme une mauvaise herbe envahissante qu'il fallait arracher. “N'y touche pas, c'est du poison” me disaient mes parents.
Est-il toxique ou bénéfique ?
Nous avons maintenant une réponse plus précise et véridique à cette question, pour pouvoir réhabiliter une plante sauvage un peu magique, aux propriétés nombreuses, qui lui ont donné le surnom de pharmacie du pauvre ou de vanille du pauvre.

les baies